Historique

Logo de l'AQEA

AQEA 1987

L’historique de l’organisme commence en 1987, alors que des parents d’enfants vivant avec la dysphasie créent l’Association québécoise pour les enfants atteints d’audi-mutité, chapitre Estrie (AQEA). L’association prend en 2008 le nom de Association québécoise de la dysphasie, Estrie (AQDYS) et devient officiellement Dysphasie-Estrie en novembre 2009. C’est sous cette appellation qu’elle est désormais reconnue.

 

dysphasie-estrie

dysphasie-estrie

C’est aussi en 2009 que le conseil d’administration décide, devant les difficultés rencontrées par les enfants dans leur intégration scolaire et sociale, et devant le manque de ressources adaptées, d’entreprendre des recherches visant à sélectionner des approches favorisant l’émergence du langage et pouvant être pratiquées dès le plus jeune âge. L’équipe de Dysphasie-Estrie sélectionne donc des approches qui favorisent le développement des enfants vivant avec la dysphasie et qui les aideront à surmonter les défis rencontrés chaque jour.

Grâce au soutien de la communauté, ce travail aboutit, dès le printemps 2012, à la mise en place des différents ateliers pédagogiques proposés par Dysphasie-Estrie.

Dates importantes :

  • Dans le début des années 1990, la reconnaissance des capacités d’apprentissage des enfants dysphasiques permet de différencier leur handicap de l’autisme.
  • En 1993, afin d’obtenir des services d’apprentissage adaptés, les parents parviennent à ce que la dysphasie (audimutité) soit sortie de l’autisme.
  • En 2010 parait l’étude sur la prévalence de la dysphasie chez les enfants de 5 à 15 ans au Québec.
  • Dès 2012, les membres de Dysphasie-Estrie rapportent qu’il est de plus en plus difficile d’obtenir un diagnostic, les enfants commencent à être associés à d’autres problématiques, retour vers l’autisme, TDAH, déficience intellectuelle, etc.
  • En 2012, l’organisme rencontre les députés pour dénoncer cette situation.
  • En 2013, l’entreprise Emplois Compétences annonce son soutien pour un programme de prévention et la création d’outils d’apprentissage adaptés.
  • Début 2014, devant l’augmentation des diagnostics divergents, Dysphasie-Estrie alerte les ministères sur ces dérives. Le 25 mars 2014 Dysphasie-Estrie  demande une rencontre interministérielle.
  • Juin 2014, l’organisme place la recherche et la prévention en priorité dans son plan d’action.

Copyright © 2017 Dysphasie-Estrie, All Rights Reserved. Powered by WordPress